Welcome to Rock on Wall's website - The cult of vinyl records

Et surtout la santé !

Voeux 2016 - copie

C’est idiot mais on ne peut pas s’en empêcher : une nouvelle année est toujours pleine de promesses, comme si on pouvait passer d’un monde surpeuplé, inégal et violent à un autre fait de beauté, de partage et de respect par la seule magie d’une nuit à se trémousser sur Marcia Baïla en buvant du champagne plus ou moins corrosif. De l’avis général, 2015 nous en a bien fait baver et on se dit que ça ne peut pas être pire en 2016 alors il est temps de vous souhaiter des trucs vraiment douillets.

 

1. Un excellent album par mois, avec une tripotée d’étoiles dans iTunes et des mélodies qui rendent triste ou joyeux mais sûrement pas indifférent, du genre qu’on écoute en boucle jusqu’à connaître chaque transition par coeur, qui nous pousse à liker la page Facebook de l’artiste, à traquer ses dates de concert, et à en parler même à notre voisin dur de la feuille.

2. Des concerts généreux, pas trop chers, bien sonorisés et pas seulement à Paris. Amis tourneurs, il y a de bonnes salles (avec 2 “l”) dans toute la France alors stop aux zones blanches !

3. Des disquaires aimables, parce que si c’est en vente dans ton magasin, c’est pas la peine de nous regarder comme le dernier des abrutis quand on le demande.

4. Des festivals à la programmation originale et cohérente pour en finir avec les affiches identiques et sans queue ni tête des Vieilles Charrues aux Eurockéennes en passant par Musilac ou Main Square. Heureusement il y a Rock en Seine !

5. Du choix dans les rayons de la Fnac, parce qu’on veut bien soutenir le rayon musique moribond de l’agitateur, mais 9 fois sur 10 on finit sur Amazon. Et tant qu’on y est, des meubles à vinyles dignes de ce nom, parce qu’on a passé l’âge de digger à 4 pattes dans des bacs où l’extraction d’un disque finit par ressembler à une partie de mikado.

6. Des t-shirts de groupes faits par de vrais graphistes talentueux et non par le stagiaire Sup de Co, qui exprime systématiquement son immense créativité en nous foutant la pochette de l’album sur des t-shirts blancs taillés à la tronçonneuse. Faut vraiment que les maisons de disques soient remplies de branle-manettes pour ne pas encore avoir flairé ce potentiel business.

7. Des bons de téléchargement qui marchent dans les disques vinyles. On le sait, écouter un 33T dans sa Laguna, c’est pas ce qu’il y a de plus pratique et la fourniture des mp3 est (pour une fois) une excellente réponse des maisons de disques. Sauf quand ça plante et qu’on se retrouve à expliquer son problème au stagiaire de PIAS ou de Fauve Corp., déjà très occupé à positionner la pochette de l’album sur un t-shirt blanc taillé …

8. Des discussions passionnées entre amateurs, professionnels, auteurs-compositeurs-interprètes, manches à couille, DJs, pousse-CDs, techos, roadies, attaché(e)s de presse, journalistes, fans du premier rang, fans du dernier rang, festivaliers, organisateurs, citadins, campagnards, batteurs, bassistes, oudistes, citharistes, ocarinistes, ayatollahs du disque vinyle, fous furieux du streaming, remixers, ingénieurs du son, …

9. Pas d’album de Fauve.

10. Un nouvel album des Smiths. Ou d’Elliott Smith.

Allez, bonne année 2016 en musique !

1 commentaire

  1. Holy 5 janvier 2016 Répondre

    La Musique sous toute ses formes nous fait toujours vivre des moments de plaisir unique, durant lesquels la Vie nous semble tout de suite plus agréable. La preuve en est que la gorgée de bière/pisse/tiède/dégueulasse bu en hochant la tête, face à la scène, dans les gros gobelets en plastoc de concert est toujours meilleure lorsqu’elle est partagée avec son meilleur pote, les oreilles pleines de vibrations. 😉 Tous mes vœux à l’équipe Rock on Wall! Vive la musique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*